j'ai hâte de revoir la mer et les étoiles


le sens-tu? ça sent les fleurs et la pluie, le gazon coupé et l'asphalte chaude, la bière et les vélos. ça sent les cuisses pâles qui se font un plaisir de bouder les jeans pour un short, ça sent les parcs qui se remettent à grouiller d'enfants en couche et à abriter les adolescents qui veillent tard. ça sent les coups de soleil sur nos joues qu'on oublie de crémer, la musique forte, la slush ou les cafés glacés, les piques-niques et les élèves qui meurent de chaleur dans leurs classes dessinant leurs rêves pour la saison chaude dans leurs cahiers. tu l'as reconnue cette odeur, ça sent l'été qui met en place son spectacle annuel.

tout le monde est tanné du bureau ou du cours de math. les midis se passent dehors et on peut presque compter les jours avant la dernière cloche sur nos doigts. si c'est pas le cas pour quelqu'un, c'est parce qu'il ment. moi j'ai plus que hâte, je me meurs. l'été qui m'attend s'annonce plus glorieux que jamais. je quitte ma grande ville pour l'été pour retourner là où mon coeur est le plus souriant. ce sera un été de responsabilités et de fille qui travaille un peu. je me lance dans le vide, je n'ai aucune idée dans quoi je me suis embarquée mais j'ai l'impression que ce sera fou. je quitte ma grande ville en béton vers quelque chose de plus simple où je me sens mieux qu'ailleurs. l'été dernier sera fabuleusement dur à battre. mais je fais confiance aux étoiles et à la mer pour ça, elles me manquent.

je mentirais par contre si je disais que je ne m'ennuierai pas de mon monde ici. au contraire, ils sont une grande partie de moi et une fleur qu'on sépare de son champ perd un peu d'elle-même. j'aimerais les ranger dans mon sac et les amener avec moi pour les avoir tout près et qu'ils tombent aussi amoureux de la vie là-bas. je leur écrirai de longs messages le soir pour leur partager un morceau de moi qui grandit, et pour que je n'oublie pas un seul détail de la saveur du ciel. je leur ferai des brochettes de mots pour qu'ils y goûtent eux aussi, des paragraphes pour leur dessiner les couchers de soleil sur l'eau le soir.

j'ai beaucoup d'espoir pour l'été je sais, mais j'ai beaucoup trop de temps et d'imagination pour ne pas rêver autant.

j'espère que toi aussi tu auras un été plus que parfait et que tu penseras à t'acheter des cartes postales et poster tes souvenirs chez toi pour ne jamais les oublier. j'espère que tu sortiras voir comment se portent les balançoires au parc près de chez toi quand elles n'auront personne à bercer dans la nuit. j'espère que la musique que criera ton speaker ou joueront tes écouteurs te fera danser jusqu'à en oublier l'heure qu'il est, que tu seras essoufflé en rentrant chez toi parce que tu auras passer la plus belle journée de ta vie alors que tu pensais celle d'hier imbattable. j'espère que tu prendras des risques, que tu iras te présenter à n'importe qui à la soirée où tes amis t'auront obligé à venir pour que tu fasses les plus belles rencontres de ta vie. j'espère que tes tan lines seront impressionnantes et que les popsicles aux fruits seront la base de ton alimentation. j'espère que tu enlèveras tes souliers sur la gazon pour sentir la terre froide et humide le matin, que tu enfonceras tes pieds dans le sable à la plage; tes orteils le méritent, ils ont passé l'hiver emprisonnés dans des bas épais et des bottes, à geler, laisse-les se dégourdir. et enfin j'espère que tu prendras soins de toi. que tu prendras le temps de te soigner sous le soleil et que tu en profiteras. je te rappelle que l'école recommence dans trois mois. vis, please.

l'été t'attend, il est prêt et moi aussi. toi,

t'es tu prêt?

mïa xx