les orages

pour océanne, maélie, mes deux margo et raph.

la pluie ne tombe pas toujours. un jour, le chagrin du ciel passe et laisse des arcs-en-ciel. viens le jour où le trottoir sèche, et tes yeux aussi. je ne suis pas la seule à avoir été détruite par quelqu'un qui avait promis de me protéger. aujourd'hui, je te parle à toi, jeune femme qui passe au travers d'un orage électrique de juin. parce que je t'assure que ça passe.

ne roule pas les yeux. je sais très bien ce que tu te dis; que ça ne passera jamais, que c'est plus facile à dire qu'a faire. je le sais que tout s'écroule, que tu ne sais plus quoi faire. qu'il te manque terriblement et que tu continues à chérir le peu d'espoir qu'il te reste pour vous deux. je te le dis, accroche toi pas à lui. il ne viendra pas te sauver. il est parti et il ne pense même pas à revenir. tu mérites mieux, jeune femme fragile. tu mérite quelqu'un qui ne prend pas ton cœur pour un jeu. il a perdu une perle. il, ou elle, n'était pas celui qu'il te fallait. cet amour toxique à laissé de gros dommages dans ton dedans à toi aussi. piétinant ton petit cœur et poignardant ton estime et ta confiance. je te connais, tu as peur de la nuit, d'avancer dans cette quête vers ce que tu appelles le bonheur. on est toutes derrière toi, mais je sais très bien que tu es la seule qui puisse retrouver le goût de la vie qu'il t'a pris, ce voleur. j'aurai beau sécher tes larmes, s'il en reste, laisse-les sortir. laisse sortir le noir. car l'orage ne passe pas s'il n'a pas fini de gronder. c'est une fin d'année dure pour nos cœurs. la pluie tombe mais je le sens, la lumière n'est plus très loin. chacune à notre rythme, on passera par dessus. chasser le nuage gris pour appeler l'arc-en-ciel.

je sais, tu crois ne jamais en être capable. encore et encore, son image te hante. tu le vois partout. ne baisse pas la tête, jeune femme. tranquillement bercée par l'espoir de tenir à nouveau ses doigts entre les tiens et de ressentir ses lèvres brûlantes de désir sur les tiennes. regoûter à sa saveur. je t'assure que tu ne fais que te faire du mal. tourne la tête. regarde dehors, le monde t'attend. lui, il t'a oubliée depuis si longtemps, pourquoi ne fais tu pas de même. il t'a envoûtée par son charme déguisé en poignard. maintes fois, il t'a fait mal. tu savais ce qui se passait inconsciemment mais ce jour là, tout t'a semblé clair. malheureusement, il était déjà parti loin.

jeune femme, je t'aime, je tiens à toi. ne te laisse pas abattre par celui ou celle qui te détruit contre son gré. laisse la pluie tomber et l'orage électrique passer. tu vas y arriver. regarde tu es toujours en vie. une vie t'attend, ne la gaspille pas trop longtemps. tu mérites ce qu'il y a de mieux, pas un garçon ou une fille incapable de t'aimer. je m'en sors tranquillement aussi. on y arrive toutes. ne soit pas gênée de crier à l'aide, il y aura toujours quelqu'un pour te sauver. en tout cas, moi, je serai toujours là pour te sortir pour quelques minutes de ton orage.

mïa xx