salut

salut, c'est mïa. j'ai décidé de faire mon premier post en me présentant plus en détails et dans la langue que j'exploite le mieux, ma chère langue française.

j'ai fraîchement mes 14 ans, je sais pas combien de fois je l'ai dit je commence à me gosser moi-même, et j'habite Montréal. je n'ai pas une énorme quantité d'amis, mais j'ai d'extraordinaires amis. j'ai un père un peu absent, une mère incroyable et un petit frère avec qui notre relation se résume à j't'aime-j't'hais. je vais dans un petit collège privé dans un programme de sport pour s'assurer que mes neurones ne surchauffent pas à la fin de la semaine. j'aime le vert et le rose, les chevaux, les sapins, nager, les livres, quand y'a de l'action pis les mots. j'aime écrire presque plus que tout. c'est le meilleur médicament qui puisse exister. j'écris tout ce qui va ou qui va pas. pour mieux me comprendre moi-même parfois. et puisque c'est pas toujours évident par bouts, écrire un peu de tout ça aide à voir plus clair, pis ça me fait tellement de bien. je trouve encore ça un peu prétentieux d'écrire sur un blogue, ça me donne l'impression de me penser bonne ou peu importe, mais, j'ai hâte de partager mon baume de mots aux autres coeurs en peine certains soirs plus froids. que tu sois un gars ou une fille, les bons mots peuvent calmer la tempête dans son ventre et t'aider à y voir plus clair. mes mots sont là pour ta tempête. cache-toi pas, garçon, si tu lis ça. c'est correct que t'aies de la peine pis que ça soit pas facile certains jours. mes mots sont unisexes. pour tous les genres de peines, ou de pensées, de bonheurs. ou d'amours. certains en français et d'autres en anglais. car j'suis aussi uni-mots. j'aimes tous les mots. les anglais, les français, les beaux, les moins beaux et les plus bizarres aussi. ceux qu'on utilise moins, qui nous effraient avec leurs mélanges de consonnes et de voyelles un peu douteux. je les aime tous. y'a des femmes qui trippent sur les chats, moi je trippe sur les mots.

petit premier article, non? hihi, je vais m'améliorer.

l'as-tu remarqué? ma faute qui te titillait depuis le début? mes majuscules. oh, je les ai pas oubliées. mais c'est la seule chose des mots que j'hais. une majuscule. qui a décidé que la première lettre de chaque phrase devrait être plus grande et importante? j'suis une raciste des majuscules. t'es pas plus importante si t'es au début, chère lettre. c'est pour ça que tu vas rarement voir une majuscule à travers mes phrases. ça risque pas de changer non plus. j'espère que ça ne t'offense pas.

en tout cas.

bienvenue dans mes pensées. bienvenue dans mon monde de mots.

mïa xx